Comparaison du système d'enseignement supérieur entre la France et le Japon

  •  
  • 319
  • 1
  • 1
  • French 
Nov 13, 2013 09:11
Bien que le système LMD soit commun au système d’enseignement supérieur français avec celui japonais, il y a quelques differences entre les deux.

En France, il suffit d’obtenir le bac (général, technologique ou professionnel) pour pouvoir entrer à l’université. En revanche, les bacheliers doivent déposer un dossier d’admission pour intégrer les classes préparatoires aux Grandes Ecoles ou les écoles spécialisées comme les écoles d’ingénieurs. Il n’y a donc pas de sélection à l’entrée de la fac mais il y a beaucoup d’abandons à la fin de la 1re année (Licence 1). En revanche, au Japon on doit passer l’examen d’admission pour entrer à l’université. Il n’y a pas d’examen comme le baccalauréat et tous les étudiants qui ont terminé leurs études secondaires ou ont passé l’Examen de Qualification pour l’Entrée à l’Université (un examen pour les personnes qui n’ont pas de diplôme de la fin d’études secondaires) peuvent le passer. L’admission aux universités renommées est très sélective, donc il y a beaucoup de candidats qui mettent une ou plusieurs années pour passer l’examen. Par contre, il y a moins d’étudiants que la France qui quittent l’université en cours d’études. On doit noter que, dans le système LMD au Japon, il n’y a pas d’écoles professionnelles comme les Grandes Ecoles.

Pour obtenir un diplôme universitaire de l’enseignement supérieur en France, il faut faire au minimum 3 années d’études. Après la Licence 3, l’étudiants peut alors poursuivre en Master 1, puis en Master 2, équivalent à Bac+5, si son dossier est accepté. À l’issue du Master 2 recherche, il peut préparer un Doctorat (Bac+8). Par rapport, au Japon, la période de Licence est de 4 années au minimum, donc la Licence au Japon est équivalent à Master 1 en France (Bac+4) et Master 2 au Japon est équivalent à Bac+6.

Concernant l’enseignement professionnel, en France, de plus en plus de facs proposent des licences et des masters professionnels avec des enseignements pratiques et des stages, et beaucoup de ces formations sont possibles en alternance, en contrat d’apprentissage avec une entreprise. Par contre, au Japon, il n’y a pas autant de variété d’enseignement professionnel. C’est parce que, au Japon, la formation professionnelle n’est pas effectuée en général dans le cadre de l’enseignement supérieur mais après l’entrée dans une entreprise.
Learn English, Spanish, and other languages for free with the HiNative app