1000 grands noms de l'Histoire du Japon pg 16

  •  
  • 377
  • 0
  • 1
  • French 
Feb 19, 2014 22:24
Les commandants suprêmes dans l’ère des états en guerre. Les « quatre rois célestes » qui soutient Tokugawa Ieyasu :

Le vassal et courtisan qui partage la joie et le chagrin avec Ieyasu

Sakai Tadatugu :

1527-1596

Un courtisan depuis les jours de captivité de Ieyasu. Il réprime la révolte « Ikko-ikki ». Parmi les courtisans de Ieyasu il joue un rôle central. Lorsque le fils le plus ainé et son héritier Nobuyasu communique en secret avec l'ennemie il devient l'envoi qui offre une défense, mais la conduite de Nobuyasu est rapportée à Nobunaga. La mort de Nobuyasu devient inévitable.

Le général féroce qui se vante de plus de 50 batailles dans le camp de Tokugawa

Honda Tadakatsu

1548-1610

Il sert Tokugawa Ieyasu depuis son enfance. Il y a une anecdote célèbre que pendant la bataille de Mikatahara, Takeda Shingen dit « seulement deux peuvent surpasser Ieyasu : le chef de (la dynastie chinoise) Tang et Honda Heihach (Tadakatsu). Il est même loué par Nobonaga comme « guerrier qui est à la fois courageux et intelligent ».

Le général féroce qui est dévoué aux armes

Sakakibara Yasumasa

1548-1606

Le commandant qui excelle dans l'ingénuité et dans la stratégie, à la bataille de Anegawa il écrase les forces de Asakura. Aux batailles de Komaki et de Nagakute il fait prendre la fuite à l'armée de Hori Hidemasa. Lorsque Ieyasu établit le Shogunat, il dit « quand les vieux vassales se battent, ce sont des signes que le pays sera ruiné! » Jusqu'à la fin de ses jours il ne se mêle pas à la politique.

Il devient célèbre comme « Akazone no Ii »

Ii Naomasa

1561-1602

En 1582 il effectue des exploits militaires pour l'amour de Ieyasu, qui lui donne donc la position ministérielle tenue auparavant par Takeda. Il porte l'armure « akazone » militaire de Takeda et devient connu comme « Akazone no Ii ». À la bataille de Sekigahara il est actif en première ligne. Après la guerre il reçoit l'ancien territoire de Ishida Mitsunari.

Un souvenir de l'Histoire du Japon : Ieyasu et la botanique. Quand Ieyasu entre Surupu comme généralissime il récolte plus de 100 types d'herbes au pied de Mt. Kuno et plante un jardin des herbes médicinales. Les herbes qu'il prend il cultivait lui-même et peut-être c'est le secret de sa longue longévité.