Tokugawa Ieyasu dernière partie

  •  
  • 432
  • 0
  • 2
  • French 
Dec 25, 2009 11:08 Tokugawa Ieyasu
Jusqu’à 1600 le pouvoir de Tokougawa répand. Beaucoup de « daimyo » reconnaîssent sa position en tant que le seigneur le plus puissant de la région. Tokugawa sait que le clan Toyotomi a peur de lui, et il veut provoquer un conflit pour le vaincre pour de bon, mais il n’a pas de prétexte pour une telle action.

Quand il entend la nouvelle que Uesugi Kagekatsu, un daimyo d’un autre clan, prépare son armée pour une battaile, il saisit l’occasion. Il déclare que l’action de Kagekatsu est équivalant à une acte de trahison contre le clan de Toyotomi, et il bouge son armée vers Aizu qui est au nord du Japon. Il croit que Narimitu, un seigneur du clan Toyotomi, attaquera le château de Fushimi (qui appartient à Tokugawa), près de Kyoto s’il n’est pas là, en char et en os, pour le garder. Il laisse son viel ami Torii Mototada de s’occuper du château de Fushimi. C’est une décision difficile pour lui, parce que les deux hommes tous les deux savent que Torii problement ne suivera pas une attaque.

Son instinct a vu juste. Un mois après son depart, 40.000 guerriers de Mitunari attaque le château de Fushimi. Torii se combat désespérément, mais dans 13 jours le château est detruit.

Tokugawa forge une alliance avec les « Bundan », la faction du clan Tomoyoshi qui s’oppose à la faction de Narimitsu. Tokugawa est convaincu qu’avec cette alliance il peut vaincre Narimitsu, et ils se mettent à l’ouest. Les forces de l’est, mène par Tokugawa, et les forces de l’ouest, mène par Narimitsu, se rencontent près de Kyoto dans la plaine de Sekigahara. Cette battaille est cruciale dans l’histoire du Japon.
Les 70.000 guerriers de Tokugawa font face aux 82.000 guerriers de Narimitsu.

La battaille est affreuse, mais la victoire appartient à Tokugawa. Ishida Narimitsu est trouvé et exécuté. Tokugawa devient le maître incontesté de tout le Japon, (à part les domaines de Hokkaido dans le nord, et d’Okinawa dans le sud. Ces territoires seront vaincus et colonisés au dix-neuvième siècle.) Pourtant, il a encore beaucoup d’ennemis, et il se faudra consolidera son pouvoir. Il se faudra créer un system de gouvernment pour garantir sa règle. La periode de « Sengoku », l’ère de guerre, n’a pas encore fini.