1000 grands noms de l'Histoire du Japon pg 14 (troisième partie)

  •  
  • 269
  • 0
  • 1
  • French 
Feb 15, 2014 21:29
Le dernier grand boulot qui reste pour Ieyasu

Puique Ieyasu consolide son pouvoir, [Toyotomi] Hideyori et [sa mère] Yododono restent dans le château de Osaka. Après la bataille de Sekigahara, Hideyori tombe à la position de simple daimyo de Kinai [les régiones de Kyoto], mais le clan de Toyotomi reste un ménace [à Tokugawa].

Tokugawa utilise l’autorité du court impériale, se déclare «sei-i-taishou-gun »--le généralissime qui écrase les barbares, commence le shogunat de Edo et devient le chef légitime de toutes des familles militaires du Japan. La relation entre l’ancien seigneur et le vassal s’inverse : sous le prétexte de « la bonne cause » Ieyasu, qui auparavent est subordonné au clan Toyotomi, prend le pouvoir maintenant sur lui. En 1603 Ieyasu a 62 ans.

Afin que tout le monde connaisse que le clan de Tokugawa retienne le droit de succession, seulement deux ans après avoir saisi le pouvoir cède Ieyasu sa position en tant que « Shogun » à son fils Hidetada, puis prend sa retraite dans le château de Sunpu. Il est clair que l’autorité d’état ne reviendra jamais à la famille de Toyotomi. Pourtant le clan de Toyotomi réfuse de servir en tant que vassal au clan Tokugawa.

Un Souvenir de l’Histoire du Japon : Ieyasu est grondé : Quand il est enfant il reçoit les lecteurs de Fujiwara Seika. Une fois le maitre dit a Ieyasu, qui portait les vêtements simples, « ces sont des lecteurs de habilité politique pour les jeunes empereurs de l’antiquité et toi tu t’habilles comme ça! » Après cette réprimande le jeune Ieyasu rentre chez soi et change ses vêtements.