1000 personnes de l'histoire japonaise -- Takashi Hara

  •  
  • 205
  • 0
  • 1
  • French 
Aug 2, 2012 21:36
Takashi Hara (1856-1921)
(1000 personnes célèbres de l'histoire du Japon p. 196)

"Du journalisme à la bureaucratie, il participa dans l'association de l'établissement de la constitution du Japon."

Le premier cabinet du gouvernement composé des politiciens de partis politiques fut né en 1918, après l'effondrement du cabinet du Premier Ministre Terauchi Masatake pendant que les émeutes du riz. Hara Takashi devint le Premier Ministre. Il fut appelé "Routier et Premier Ministre."

Jusqu'à ce temps, aucun cabinet ne fut composé des hommes de partis politiques. Tout fut aristocrates. Pourtant, Hara fut définitevement différent des autres Premiers Ministres auparavant. Il ne fut pas né dans un "Hanbatsu" [un des peu de régions du Japon, pour la plupart du sud-ouest dans les régions de Satsuma et de Choshu, dont les cliques puissantes contrôlèrent le gouvernement impériale.] Il ne fut pas aristocrate. Il fut politicien qui tint un siège dans l'assemblée nationale, mais quand même devint Premier Ministre.

Il fut né dans la région de Nanbu [actuellement Iwate préfecture dans le nord-est], une des provinces soi-disant "Chouteki" -- "l'ennemi de l'empereur." C'est-à-dire ce fut un bastion de l'ennemi pendant la guerre "Boshin" -- une guerre lutée entre les forces impériales concentrées dans Satsuma et Choshu, contre les forces du Shogun Tokugawa à la fin de l'ère féodale. Il semble que la honte d'être né dans une telle région mena Hara de résister le contrôle du gouvernement par "l'Hanbatsu."

En 1879 (le 12ème année de l'ère Meiji) Il commença par travailler pour le journal "Yuuhoch-Shinbun" comme journaliste. Pourtant, parce qu'il fut d'un "Chouteki" il fut marginalisé par le Hanbatsu et donné une sinécure. Sa vie changea quand il rencontra le Ministre des Affaires Étrangères, Mutsu Minemitsu. Mutsu, qui ne fut pas du "Hanbatsu" non plus, soutena Hara et le fit fonctionnaire dans le Ministre. Il fut reconnaissant à Mutsu pour le reste de sa vie. Lorsque Mutu mourut, Hara se démissionna du ministère.

Ensuite, pendant deux ans il travailla encore comme journaliste, puis il décida de devenir politicien. En 1900 comme politicien il participa dans la création du "Rikken Seiyukai" [l'un des premiers partis politiques de l'ère moderne japonais.] Pendant la première "Goken-undo" [un mouvement mené par politiciens et par citoyens qui voulurent un gouvernement constitutionnel] Hara, qui ne fut pas aristocrate ou du Hanbatsu, fut nommé Prime Ministre. Il fut appelé "Le Prime Ministre du peuple."

La réputation de Hara fut très haut et il devint très populaire parmi les citoyens. Pourtant, le faction de Hanbatu eut habilement permis l'entrée de Hara dans le cabinet pour mieux neutraliser les forces antigouvernemental dans le pays. Il sembla premièrement que Hara Takashi fut influencé par la voix du peuple, mais en effet il réprima les mouvements des travailleurs et d'autres qui soutenu une loi pour le suffrage universel. Il mena son cabinet habilement et avec succès, mais il ne contribua pas au démocratisation du gouvernement. Parce qu'il fut contre la loi pour le suffrage universel, son image grandement souffrit et son cabinet perdit de plus en plus le soutien du peuple. En 1921 (le deuxième année de l'ère Taisho) au gare de Tokyo, Hara fut attaqué par Nakaoka Konnichi, de 19 ans, qui lui fit un coup de couteau dans la poitrine. Hana mourut instamment. Il est dit que son assassin fut mécontent par les politiques partisans dans le gouvernent, mais ce n'est pas entièrement clair, quoi c'était son motif. Après le mort de Hara à nouveau le cabinet du Prime Ministre retourna au contrôle du Hanbatsu.