1000 grands noms de l'Histoire du Japon p11

  •  
  • 312
  • 0
  • 2
  • French 
Dec 18, 2013 22:57
Un souvenir de l’Histoire du Japon : Ieyasu est dirigé par Oda Nobunaga de faire forcer la suicide de son fils le plus ainé, Nobuyasu, qui est suspecté d’avoir une correspendance secrète avec [l’ennemi de Nobunaga] Takeda Katsuyori. Pourtant, une théorie reste que Ieyasu, qui avait un conflit avec Nobuyasu, a tout maginancé. Quoi qu’il en soit ...

Le mort de Hideyoshi est un tournant dans sa vie

La bataille de Sekigahara qui détermine que Tokugawa Ieyasu conrôlera l’état n’est pas un développement soudain. Jusqu’à ce que ce point, il y a quelques présages.

Ieyasu prépare ses troupes à Nagoya pour l’expédition militaire [de Hideyoshi] en Corée, mais il ne les envoie pas sous prétexte qu’il faut administrer Kanto et défendre Oshu, alors il limite les dommages à sa force et à sa fortune au minimum.

En outre, il arrive à rallier a son côté les autres daimyos qui ne sont pas du tout satisfait avec l’ expédition en Corée.

En 1598 pendant la deuxième expédition en Corée, Hideyosi s’éteint. En tant que chef des « Conseil de Cinq Anciens » Ieyasu immédiatement prend l’initiative politiquement.

Pourtant, parmi les cinq anciens, à part Mori Terumoto, 11 ans plus jeune que Ieyasu et Ukita Hide’ié, 31 ans plus jeune, il ne peut pas ignorer les opinions de Maeda Toshi’ié, 4 ans plus âgé, et de Koayakawa Takakage, 9 ans plus âgé.

Toshi’ié est une personne qui agit comme médiateur entre le clan de Hideyoshi et de Tokugawa; il est un des peu de daimyos qui se permet de montrer la résistance à Ieyasu. Pourtant, Takakage meurt avant Hideyoshi et Toshi’ié meurt peu de temps après Hideyoshi.

Pour le clan de Toyotomi le mort de Toshi’ié est un fait le plus déplorable, mais pour Ieyasu c’est la providence de Dieu.

Dans l’administration de Toyotomi, le conflit entre la faction guerrier (le budan-ha) et la faction civile (le bunkan-ha) se déclenche.

Un souvenir de l’Histoire du Japon : Quand Ieyasu est prêt à mourir, encerclé de toute sa famille et de ses serviteurs, il dit, « le pouvoir de l’état ne reste pas complètement dans les mains d’un homme seul. Si Hidetada deviendra un tyrant, replacez-le. » Mais à Hirotada il dit, « si quelque se rebelle contre lui, tue-le et tout son clan, même si c’est un Daimyo priviligé. »