« Le carnet de la Mort à usage contre mon mari »(danna death note) ...

  •  
  • 179
  • 0
  • 1
  • English 
May 5, 2018 10:34
« Le carnet de la Mort à usage contre mon mari »(danna death note) ou les ténèbres du mariage à la japonaise③

A la dernière fois, je vous ai parlé que ‘‘Konkatsu’’ était une sorte de demande d’emploi dont l’apparence est l’amour.

Mais ‘‘Konkatsu’’ ressemble aussi à la préparation pour l’examen d’entrée à l’université.

Il y a une grosse différence de la système de cet examen entre le France et le Japon.

A la France, il n’y pas de concours sauf des grandes écoles. Beaucoup d'étudiants peut entrer généralement une université que l’on choisit après être reçu au baccalauréat.

Au Japon, contrairement à la France, les concours d’entrée sont les combles de l’acharnement. Toutes les universités sont classé selon leur difficulté d’entrée. Les enfants japonais sont très sensibles à leur rang depuis leur enfances. Ce rang s’éclaircit par la valeur de déviation dans des examens blancs. C’est ainsi les enfants japonais préparent pour l’examen d’entrée depuis longtemps : avant finir leur combat, il n’y a pas de week-ends, de grands vacances, la fête de Noël. Ils doivent supporter les montagnes de devoirs, le manque de sommeil.
Mais, terminer leurs études dans l’université est inversement trop facile. L'échec à examen n’arrive presque jamais. Par conséquent, personne ne travaille dur après s’être libéré de l’examen d’entrée.

Quand les femmes japonaises font ‘‘Konkatsu’’, elles suivent le procédé de son maître. Elles suent sang et eau pour gagner la demande en mariage de leur petit ami : elles s’empressent auprès de lui, elles se font toujours belles, elles apprennent la cuisine, etc. Et après avoir gagné la vie conjugale, …vous devinez le reste.

Alors, ça doit être leur mari qui hait son épouse après le mariage. C’est vrai que leur mari aussi doit être déçu la métamorphose de sa femme. Cependant la hostilité de sa femme est incomparablement énorme.

Mais pourquoi ça?

A suivre
Learn English, Spanish, and other languages for free with the HiNative app