Une peur profondement enracinée

  •  
  • 507
  • 8
  • 1
  • French 
Sep 12, 2011 23:45
Quand je téléphone ou me rencontre avec les autres membres de ma famille, nous parlons souvent de nos dents. C'est toujours un peut gênant d'aborder le sujet, parce que cela semble un peu comme les vieux qui veuillent toujours parler de leur santé. Mais nous nous intéressons vraiment pour l'état de santé de nos dents depuis toujours. (De la notre et de celle de l'autre). C'est réconfortant d'avoir un interêt familial en commun. En fait, un des dents de devant de mon père manque depuis des décennies. Cela lui donnait un air un peut dérangé, et nous étions gênés comme enfants quand les amis étaient de visite. Mais en effet nous ne recevions pas beaucoup de visiteurs. D'habitude venaient-ils chacun seulement une fois. Et aujourd'hui on remarque à peine la manque des dents de mon père, il a tellement d'autre caractéristiques plus remarquable.

Alors, sans plus de déviation, je vais parler des mes dents. Malgré notre obsession, j'evite toujours d'aller chez le dentist le plus longue possible. Longtemps me semblait-il que mes dents ètaient quand même en assez bon forme, mais je m'en doutais qu'ils commencaient à s'éroder et s'éfriter, et au fond devenaient moins solides. Il y a quelques mois une petite (ou peut être moyenne) partie d'une dent est disparue, et j'ai dû avoir un petit traitement d'urgence. Mais c'était rien de grave

Maintenant direct au coeur de l'histoire. À vrai dire, c'est souvent dans une manière similaire que les conversations familio-dentale se déroulent, on se gêne de parler du vrai souci devant la peur d'apparaitre trop ennuyant. Mais, comme j'essaie encore à dire, je pense d'avoir encore un petit problème. Hier quand je mangeais, j'ai mordu la fourchette. Je ne sais pas si ce genre de chose arrive aux autres gens, mais je le fait de temps en temps. Cela sonne plutôt banal et peu dangereux, mais c'est en fait toujours choquant. La mâchoire est bien programmé de se remuer la bonne distance et à la bonne vitesse pour écraser les comestibles, et quand un autre objet se trouve entre les dents, cest un gros choc. Immédiament, j'ai ressenti un très petit morceaux dur dans ma bouche, comme un grain de sable, et je savais qu'il y avait des dégâts.

En fait il n y a rien d'évidant à voir, mais il se peut qu'il y ait une fissure qui va plus profondement dedans, et qui va s'empirer si je ne me fait pas traiter. Maintenant je dois encore trouver un nouveau dentist et m'y enregistrer. C'est la pire partie. Et puis on ne sait jamais s'ils sont capable.

Peut être je dois simplement me reconciler avec un sourire anglais. Mais je ne veux vraiment pas terminer comme mon père, si ce n'est pas déja trop tard.

Comme d'habitude, mes excuses pour la longueur. Je voudrais vraiment écrire en plus court, mais les histoires me semblent toujours incomplètes, même quand je n'ai vraiment beaucoup à dire. Merci.
Learn English, Spanish, and other languages for free with the HiNative app