Je salue ma nouvelle amie.

  •  
  • 116
  • 3
  • 1
  • French 
Apr 27, 2018 07:07
Je salue ma nouvelle amie. Elle s’appelle Hélénie. Je la remercie. Apparemment elle aussi à des racines siciliennes. Elle m’a écouté, elle a compris. J’en suis sûr. On se donne rendez-vous le mois suivant. Elle sera là. Elle m’attendra. Peut-être qu’elle me parlera de la France, de son enfance, ou peut-être pas. En tout cas, comme de vieux amis, on se retrouvera là à parler de tout et de rien. Ainsi, le pion naïf pourra continuer la mission de l’experte reine.
Il ne faut pas que l’enfant sache ! I vaut mieux pour lui qu’il reste dans l’ignorance, qu’il nage dans la mer de l’ordinaire, car les « adultes » doivent mener leurs affaires à tout prix. Cependant, aujourd’hui l’enfant a grandi. Il n’a plus d’excuse. Il peut, Il doit s’élever. Debout, qu’il bouge, qu’il agisse, car c’est l’habitude qui tue. Je le redis à moi-même : « c’est l’habitude qui tue »
Je redescends les escaliers. Les pieds sur terre, je me retrouve sur la place principale.

Les pieds sur terre, mais la tête est là, quelques années auparavant, dans une autre place. Dans le même village, à quelques mètres du fameux café ne coule plus de la crème mais du sang, de petits ruisseaux rouges sur les visages creusés de deux délinquants. Des bubons noirs et durcis de cette peste dont les manifestations, des meurtres sont l’évidente conséquence d’une guerre entre familles,