Une guerre entre familles qui n’est que la pointe d’un iceberg gisa...

  •  
  • 78
  • 4
  • 1
  • French 
Apr 28, 2018 06:06
Une guerre entre familles qui n’est que la pointe d’un iceberg gisant sous la mer, faussement tranquille, de l’intérêt personnel et de la corruption.
L’affaire semble être une question privée entre des familles, car la famille c’est tout pour la culture mafieuse. Des sentiments traditionnels, le respect de certaines règles, des serments de fidélité faits au nom d’un dieu fabriqué sur mesure, tout se fait sous l’égide de la famille qui n’exige rien d’autre que du respect et de la dévotion.
Des gamins sont en train de jouer. Le ballon prend une étrange trajectoire et heurte le visage d’une dame qui passe. Ses lunettes se brisent.
« Ces enfants n’ont aucun respect pour les personnes âgées. » aboie-elle.
Si j’étais votre mère vous verriez quels châtiments vous auriez !
Tête baisse, affligés peut-être pour cette réprimande, ou aussi bien pour cacher leur envie de rire, le quatre arrêtent de jouer. La femme connait leurs parents, il faut être polis, jouer aux diplomates, et certainement tout se passera bien.
Dans le même instant, une autre femme traverse la rue. Aujourd’hui, on l’aurait pris pour une islamique, car elle porte le voile noir. Néanmoins, islamique elle ne l’est pas et le voile qu’elle porte c’est histoire de deuil, comme l’exigeait strictement la tradition de femmes siciliennes d’autrefois.
Deux autres gamins en mobylette font un jeu qui peut-être un jeu ne l’est pas. En mobylette ils courent, se courbent et se plissent jusqu’à toucher le sol. Ils font des demi-cercles d’un côté, et de l’autre de la dame noire.
Des chevaux emballés, sur une roue, ils se croisent comme pour tracer une étoile à cinq branches, la femme obscure au centre.
L’un la distrait, l’autre prend son sac. Vers l’abîme ils s’en vont.
Leur destin est signé, la femme était la mère du boss Nitto Santapaola, et eux, ils sont morts déjà.
Des témoins, certainement on n’y en a pas. Personne n’a vu, pourtant, tout le monde connais déjà quelle sera la fin de cette triste histoire.
La famille exige du respect, et le respect est fort puissant. C’est le pouvoir absolu qui permet à des soi-disant hommes d’honneur d’infester sournoisement tous les coins de cette terre agonisante.