(DALF C2) La consommation collaborative (2ème partie)

  •  
  • 109
  • 1
  • 1
  • French 
Mar 9, 2017 08:12
Vu les avantages pour le consommateur, pour l’individu, je voudrais de surcroît vous montrer comment ces lilliputiens de l’économie, les consomm-acteurs, apportent des bénéfices à toute la société, voire toute la planète.
Partager « les choses », permet de répondre au problème de l’épuisement des ressources de la planète. Les matières premières, nécessaires à produire les biens, ne sont pas interminables. Elles sont précieuses et il faut les utiliser soigneusement, goutte à goutte. Il en résulte que ce petit pas en arrière vers une nouvelle forme de troc et de collaboration, comme dans la société paysanne d’hier, est un véritable bond en avant vers une économie durable et vers une société équitable où les personnes comptent davantage.
Partager donc pour produire moins et par conséquent polluer moins et préserver la planète.
Malgré tout bénéfice pour l’individu et pour la société, cette nouvelle révolution économique a fait ses victimes.
Elle a défavorisé certains secteurs de l’économie et certaines catégories de professionnels. Les conducteurs de taxi et les professionnels du tourisme, par exemple, craignent la concurrence des deux jeunes géants de l’économie du partage qui ont profité d’un cadre fiscal qui n’a pas encore été bien défini, violant par conséquent le principe constitutionnel d’égalité devant l’impôt.
Enfin, je crois somme toute, que le bilan soit décidément à faveur des bénéfices. Bien que des améliorations fiscales soient nécessaires, je crois au fond que cette sorte d’économie est juste et valorise davantage la personne. J’en ai fait personnellement l’expérience en utilisant le co-voiturage et le logement chez l’habitant. Par le biais d’un voyage en voiture et des échanges avec les habitants, j’ai découvert l’autre, l’étranger, le frère qui comme moi partage la même famille : l’humanité.
Partager donc des choses, mais aussi des idées, pour enrichir notre personne et nos points de vue.

En avant donc, jacobins du partage et de la collaboration ! Ce monde injuste et plein de/ riche en conflits n’attend que d’être transformé en un univers d'égalité et de paix.