Pin Moche

  •  
  • 106
  • 2
  • 1
  • French 
Apr 16, 2018 07:31
La fille lui souriait,

« Tes paroles cher Pierre sont comme de véritables pierres qui frappent les consciences.
Tu connais l’histoire de la Reine Pokou. Elle était la reine belle et intelligente d’une population qui habitait le Ghana actuel, ma terre natale. A la suite d’une invasion par des ennemis très puissants, un jour, elle fut obligée à échapper, et pour sauver son peuple d’une mort sûre elle dut sacrifier son enfant aux génies du fleuves. Ainsi des hippopotames sortirent des eaux et son peuple pu se sauver leur en passant dessus.
Je me demande, combien d’enfants doivent encore être sacrifier aux terribles monstres qui avalent toutes les richesses du continent noir, de cette terre qui a été la mère de l’humanité »


Le chagrin était en train de envahir la salle du café quand

Tout-à-coup, un drôle de personnage entre d’une manière brusque dans le bar. Il est très connu, car il ne passe certainement pas inaperçu avec sa casquette sur la tête, des lunettes rondes à double verre et avec son sac à dos « Invicta » des années quatre-vingt sur les épaules qui remonte au temps du collège.

C'est du vintage de la tête aux pieds.

« Il s’appelle Pino Brutto , pin moche en français et ce n’est certainement pas un hasard, car moche, il l'est vraiment.

À la fac, il se met aux premiers rangs et suit les leçons avec des jumelles comme s’il était au théâtre.
Ensuite il pose des questions bizarres parce qu’au royaume des bizarreries, c’est le roi.
« Ce sont des quaternions ceux-ci ?» Sa question n’avait rien à voir avec la leçon.
• « Vous savez à quel degré a lieu l’ébullition de l’eau ? » c’était la question rhétorique posée par le professeur de physique ? »
• « Ce n’est pas 90 degrés ? » répondit -il « ah non je me trompe 90 degrés, concerne l’ébullition de l’angle droit »
Son pantalon, déchiré par un chien hargneux, dévoile sa jambe poilue. On dirait un canard qu’on vient de déplumer.

- « Ça va Pino ? Qu’est-ce qu’il t’arrive ? »
- « don-ne moi un ver-re d’eau » bredouille-t-il tout essoufflé.
« une merde de roquet a changé mon mollet en jambon » continue-t-il en hoquetant, tandis qu’il avale la première gorgée, qu’il se mouche et qu’il essuie la sueur de son front .

Un autre type fait son entrée en scène.

Rino, l’éternel étudiant de médecine, qui avait déjà été collègue de Hippocrate, mais qui est resté en faculté comme témoin vivant de ce fameux serment, s’approche de lui.

Il passe à côté de lui. D’abord à gauche, ensuite à droite. Il lui jette un coup d'œil professionnel. Il examine sa jambe. Sa man gauche effleure le mollet de Pino, tandis que l’autre main, la droite, et ses jambes, tracent une circonférence parfaite. Leonardo Da Vinci n’aurait pas pu mieux faire ! C’est l’homme de la Renaissance, l’homme de Vitruve ! L’homme inscrit dans un cercle. Rino dépasse son maitre. Maintenant sa main gauche se lève, se charge d’énergie potentielle :

Ep = M*g*h ;

Et … descend vite, prend de la vitesse et retombe en caressant l’épaule de Pin Moche.

BAM, AHI et Pino se courbe, fait une sorte de révérence.
« Ce n’est rien » lui dit, tandis que le béret de Pino tombe et dévoile la tignasse graisseuse.

« Prends ce que tu veux. C’est moi qui offre ! »
Il sort maintenant fumer une cigarette en observant le pauvre qui essaie de se reprendre et de remettre ses lunettes qui étaient tombées par terre.