(Dalf C2) Comment rendre l’école plus efficace ? (1ère partie)

  •  
  • 700
  • 6
  • 3
  • French 
Mar 25, 2017 16:41
Vous avez accepté de rédiger pour le prochain numéro un article sur le thème : « Comment rendre l’école plus efficace ? »
A l’aide du dossier joint et d’apports personnels, vous rédigez un texte structuré dans lequel vous prenez clairement position sur la question et proposez des solutions concrètes, en adoptant un style approprié et un ton convaincant.

Le temps de l’enfance, temps de la découverte, est le temps du jeu. Comme les louveteaux ou les chiots, les petits êtres humains apprennent la vie par le biais d’activités ludiques. Comme les lionceaux qui grâce au jeu apprennent à maîtriser leur terrible force et les petites gazelles qui apprennent à se sauver leur vie, de la même façon, les chiots humains apprennent à marcher, à se connaître, à parler et à communiquer. Ce serait donc une grave erreur si l’école interrompait ce processus ludique, avec une forme d’apprentissage basée seulement sur des devoirs ou sur des notions théoriques.

D’ailleurs la période de révision pendant les vacances, nous montre clairement que les élèves qui ont fait des activités d’apprentissages ludiques en famille prennent le pas sur ceux qui ont utilisé seulement les cahiers de vacances.
Apprendre et s’amuser en même temps est donc possible.
Il faudrait, par conséquent revoir les méthodes d’apprentissage pour qu’elles tiennent compte des aspects plus pratiques et plus ludiques.

Par ailleurs dans notre cerveau coexistent deux mémoires. L’une lexicale gravée par le premier apprentissage, l’autre sémantique où les concepts sont fixés d’une manière plus durable, fixés par les sens. Une expérience concrète, comme une visite au musée, ou une activité d’apprentissage ludique, entraîne cette deuxième mémoire, où les concepts sont fixés plus précisément..

De surcroît, notre conscience et par conséquent notre apprentissage, passe par les cinq sens, donc par des expériences concrètes. C’est pourquoi, afin de rendre l’école plus efficace, je préconise un apprentissage qui s’appuie sur trois étapes : le savoir, le savoir-faire et enfin la prise de conscience, le savoir être. Certes, il ne s’agit pas ici de prendre le relais des professeurs, cependant en tant que parents nous avons le droit et le devoir de contribuer, avec des critiques constructives et respectueuses du travail des enseignants, à l’amélioration de l’institution scolaire