(Dalf C2) les lentes courses (première partie)

  •  
  • 89
  • 2
  • 1
  • French 
Mar 20, 2017 07:56
SUJET 1 :
Pour vous, faire les courses ce n’est pas seulement remplir le cabas mais surtout, c’est une occasion d’errer et d’aller à la rencontre de l’autre. Vous restez sceptique à propos des nouvelles tendances de ravitaillement. Vous exposez votre point de vue dans un article destiné à être publié sur le site de la mairie de votre ville. À l’aide du dossier joint et de vos propres idées, vous rédigez un article structuré, impliquant les lecteurs par des arguments convaincants.

“Faire les courses”, cette expression, fortement symbolique évoque la façon dont les Français font leurs achats : comme dans une course, afin de gagner du temps.

Pour leurs achats, les consommateurs, ont aujourd’hui l’embarras du choix. Que ce soit dans de grandes surfaces ou dans les supermarchés de proximité, sur internet ou par le biais de « Drives » avec la livraison à domicile, pour ces chercheurs de « temps perdu », gagner du temps prend le pas sur le prix des produits et même sur leur qualité.

D’ailleurs, même les grandes enseignes font leurs « courses » pour satisfaire leur clientèle. Elles se font concurrence par le biais de caisses automatiques, des systèmes futuribles de géolocalisation des produits, ou avec des formules comme celle mise en place par Carrefour « 3 minutes 3 euros », où les clients qui ont devant eux deux personnes au moment de régler, peuvent réclamer l’ouverture d’une autre caisse et recevoir 3 euros de remboursement si personne n'arrive en l'espace de trois minutes.

Cependant, cette folle course aux achats est fortement trompeuse. Comme le marchand de pilules qui effacent la soif, rencontré par le Petit Prince, elles nous amènent à gagner du temps au détriment de la recherche d’une source, de l’essentialité des choses, de toute humanité. De surcroît, nous devrions, comme l’a fait le Petit Prince, démasquer ce marchand malin qui veut effacer notre soif de rencontres, notre soif de liens, notre soif d’humanité. Éprouver ce genre de soif, nous fait apprécier la vraie valeur du temps, celle de soigner les relations humaines.

Ces nouvelles tendances de ravitaillement entraînent donc de graves conséquences pour les êtres humaines et pour la planète.