Notre ville natale, Fukushima(9) " Pourriez-vous traduire l'anglais en français ? "

  •  
  • 217
  • 3
  • 1
  • French 
Jul 17, 2012 00:27
“ Both. I was born in Fukushima and lived here for 18 years until I graduated from high school.
But now I have lived in some big cities for 20 years, though I sometimes return to my hometown, Fukushima. So I can understand both sides.“
He was surprised at my dialect and smiled at me.
“ Alright, alright. We must not sacrifice them!
Absolutely not ! But I don’t know how to stop this. I know they eat vegetables containing cesium. But I can’t do anything but hope they won’t get cancerin the future. I can only pray ! ”
Then the blue surface of the lake was as brilliant as that of a usual summer. The breeze from the lake was very cool. Voices and characters of the inhabitants were very calm. Almost everything looked the same as any other summer. But there were no childrenswimming in the lake or screaming on the beach.


Give it back,
give it back,
our former Fukushima
where children once played
outside with their parents.


« Tous les deux. Je suis né à Fukushima et habitais là pendant 18 ans jusqu’à mon diplôme du lycée. Mais maintenant j'habite dans les grandes villes depuis 20 ans,
bien que je reviens qulquefois dans ma ville natale, Fukushima. Donc, je peux comprendre les deux côtés. »
Il a été surpris de mon dialecte et m’a sourié.
« Oui, c’est ça. Nous ne devons pas les sacrifier ! Absolument pas ! Mais je ne sais pas comment arrêter ça. Je sais qu'ils mangent des légumes contenant une trace de césium. Mais je ne pouvons pas rien faire d'autre qu'espérer qu'ils ne contractent pas le cancer dans l’avenir. Je peux seulement prier ! »
Puis, la surface bleue du lac était autant brillante que celle d'un été habituel. La brise du lac était très fraîche. Les voix et caractères des habitants étaient très calmes.Presque toutes les choses semblaient être pareil que n'importe quel autre été.Mais il n’y avait aucune enfants nageant dans le lac ou criant sur la plage.

Redez-nous
Redez-nous,
notre ancien Fukushima
où les enfants autrefois jouaient
dehors avec leurs parents.