五行詩文Gogyohshibun( Fukushima)<4>

  •  
  • 608
  • 5
  • 2
  • French 
Jan 27, 2012 01:07
J'ai traduit le gogyohshibun anglais en français. Pouvez-vous corriger mon français?



But there were no other children playing in the park except us. Maybe the others were home playing computer games or watching TV to avoid the cesium wind, for teachers of elementary schools told them to play inside their houses as much as possible.
Many residents living near the Plant fled after the leak.
Young parents with children or babies sought safe shelter
away from there. But only the elderly people remained.

     Even though
           residents want to flee,
they can't move anywhere,
no jobs, no houses
except in Fukushima.

In particular, old farmers near the plant did not wish
to seek refuge elsewhere.

Though officials say
"Flee from your village!",
old farmers refuse
as they want to die peacefully
in their hometown, Fukushima.

The old farmers neither wanted to learn new dialects, new customs nor leave their neighbors and friends. They remained in their hometown to live out their last years quietly.

Old farmers
like plants
have roots
deep in the earth
of Fukushima.


Mais il n'y avait aucune enfant jouant dans le parc sauf nous. Peut-être les autres jouaient les jeux électroniques ou regardaient la télé pour éviter le vent du césium. puisque les instituteurs des écoles aient dit de jouer chez eux aussi longtemps que possible.

Beaucoup de résidents habitant de près de la Centrale se sont enfui après la fuite de la radioactivité. Parents jeunes avec les enfants ou bébés ont cherché l'abri lointain de là. Mais les seuls peuple âgés restaient.

Bien que les habitants
veuillent s'enfuir,
ils n'ont nulle part ou aller,
n'ayant ni travail, ni maison
ailleurs que là.

Particulièrement les vieux paysans près de la Centrale ne voulaient chercher l'ari nulle part.

Les officiers disent
               "Fuyez votre village!"
mais les vieux paysans refusent toujours
puisqu'ils veulent rester et mourir
en leur ville natale, Fukushima.

Ils ne voulaient n'apprendre un dialecte nouveau, ni une coutume nouvelle ni laisser leur voisins et leur amis. Ils restaient à leur ville natales pour vivre leur années dernières tranquillement.


Les vieux paysans
               Comme les plantes
               Ont leurs racines
               Profond dans la terre
               De Fukushima.